Alexandra Geyser

Katonah Yoga


image001

Il aura fallu à Alexandra plusieurs années, passées à se chercher au travers de diverses activités artistiques (l’écriture, la musique, la photographie…), avant qu’elle n’atterrisse par hasard sur un tapis de yoga, et se trouve enfin.
Ce sentiment de retour à soi – de réconciliation, même – l’a bouleversée dans ses habitudes et lui a permis d’envisager le futur sous un angle inédit, au point de réaliser alors que sa voie était désormais bel et bien tracée : il s’agissait de partager le yoga – cet outil formidable et pourtant méconnu, auréolé d’a priori – avec le plus grand nombre, de le rendre accessible à tous.
Car quoi que l’on vienne chercher en débutant la pratique, il s’avère que l’on découvre bien davantage au fil du temps, et c’est précisément cette exploration perpétuelle qu’Alexandra, cours après cours, vous invite à embrasser.

Après une formation en Hatha yoga au sein de l’école Samyak (2014), elle commence à enseigner dans des lieux prestigieux et atypiques tels que l’Hôtel particulier Montmartre et l’Hôtel du Temps, ainsi qu’au Perchoir. La découverte du Yin yoga, quelques mois plus tard, lui donnera l’élan d’aller se former aux côtés du grand Biff Mithoefer (2015), expérience enrichie par la suite grâce à Melanie Mclaughlin (2016).

Mais sa plus grande source d’inspiration reste Elena Brower, dont Alexandra guette, chaque année, la venue à Londres. C’est elle qui l’initie en premier au Katonah yoga (2016), avant qu’une rencontre déterminante avec Dages Juvelier-Keates – qu’elle considère désormais comme son mentor – ne l’encourage à attacher cette nouvelle corde à son arc (2018).
Fascinée par cette pratique révolutionnaire, où tout n’est que renouveau, Alexandra continue de s’y former et vient d’ailleurs d’obtenir sa certification à New York, auprès de la fondatrice du Katonah yoga, Nevine Michaan (2019).

Elle vous proposera au Tigre un condensé de ses expériences, un enseignement épris de liberté, de possibilités, où l’intensité du cours n’aura rien à voir avec le rythme, mais résidera plutôt dans votre propre implication, votre manière d’aller à la rencontre de la posture, physiquement et mentalement ; une pratique où la curiosité prédomine, source de réconciliation avec soi, et avec le monde ; en somme, un yoga thérapeutique où l’on se redécouvre joyeusement, parfois dans l’effort, mais toujours avec grâce.










Cours d'essai Semaine découverte

Jusqu’au 1er décembre 2019, Offre valable une fois.

Envoyer